Combien coûte en moyenne la rénovation d’un appartement, quel prix au m² ?

« Nous venons d’acheter un appartement à Paris qui a besoin d’une restauration complète… Il faut démolir des cloisons et ré agencer les volumes, changer les fenêtres, mettre l’électricité aux normes, refaire le carrelage, rénover le parquet, poser une cuisine et nous envisageons également la rénovation de salle de bain, donc de la plomberie. Pouvez-vous nous donner un ordre d’idée ou un exemple de prix pour la rénovation de notre appartement ? »

Un cas de figure classique chez nos clients :

Connaître le coût réel de vos travaux

Pour calculer le budget travaux et connaître le prix de la rénovation de votre bien immobilier, de nombreux critères déterminent le prix du devis à la hausse comme à la baisse:

Vous êtes propriétaire ou souhaitez investir dans un appartement haussmannien ancien à rénover, un appartement contemporain à ré agencer, un studio ou une maison. Vous souhaitez savoir combien vont coûter les travaux ? Quel montant consacrer à la rénovation de votre bien immobilier. Quel en sera le prix final.

Calculez le prix moyen pour rénover votre logement à Paris :

Pour connaitre le montant de vos travaux et obtenir un devis gratuit :

Contactez-nous

 07 87 31 67 39

  • Le type de bien immobilier à rénover, la surface totale, sa destination (investissement locatif ou habitation personnelle)
  • L’état général du logement à rénover qui détermine le niveau de rénovation à entreprendre : réhabilitation complète ou simple rafraîchissement, rénovation totale ou partielle, mise aux normes de l’électricité ou installation neuve, remplacement des fermetures (portes, fenêtres), modifier ou créer une salle de bain, rénover ou réhabiliter les sols, …
  • Les fournitures et matériaux sélectionnés : gamme standard ou haut de gamme…
  • Les travaux d’isolation thermiques ou phoniques à entreprendre. L’analyse du DDT (document de diagnostique technique) et du DPE (diagnostic de performance énergétique) peuvent fournir une première indication
  • Les aides financières dont vous pouvez bénéficier : prêt à taux zéro, crédits d’impôts RGE, TVA à 10 %, TVA à 5,5 %, aides de l’ADEME
  • L’entreprise de rénovation choisie et sa politique de prix résultant de ses coûts de structure et de fonctionnement

La question principale qui intervient souvent avant l’établissement d’un devis détaillé est :

Combien coûte en moyenne la rénovation d’un appartement, quel prix au m² ?

Il est coutume d’estimer globalement à 1000 euros/m2 environ le prix de la rénovation totale d’un appartement.

Bien que s’agissant d’un prix moyen réaliste, ce montant s’avère souvent éloigné de la réalité pour votre projet.

​Tout d’abord, s’agit-il d’un prix hors taxes ou TTC ?

Notre réponse à ces questions :​

Pour un simple rafraîchissement du bien comprenant la rénovation des revêtements de sols et murs, de petits travaux d’électricité et de remise aux normes, la rénovation partielle de la salle de bain et de la cuisine, plus quelques travaux accessoires, il faut prévoir environ 550 à 750 € HT du mètre carré, à pondérer selon la surface du logement.

 Le prix pour une rénovation complète du bien comprenant l’ensemble des lots traditionnels (démolition, plâtrerie, carrelage, électricité, plomberie, chauffage, menuiserie intérieure et extérieure, peinture,…) se situera dans une fourchette de prix comprise entre 800 et 1300 euros hors taxes à pondérer selon la surface du bien à rénover.

Pour la rénovation totale d’une petite surface telle qu’un studio, le montant se situera naturellement dans la fourchette haute de prix, du fait de la concentration de l’ensemble des lots techniques dans un espace réduit.

D’autres prestations complémentaires peuvent alourdir sensiblement le budget : création d’agencements sur mesure, mise en œuvre de solutions techniques coûteuses, matériaux haut de gamme, ouverture de murs porteurs, création ou reprise d’ornements en staff, isolation des parois opaques,…

C’est pourquoi, envisager un projet immobilier dans un immeuble ancien de type Haussmannien sur la base d’un prix moyen de 1000 euros/m2 pour une rénovation totale d’appartement peut s’avérer source de déconvenue.

Pour finaliser le budget rénovation, il est donc indispensable d’avoir une bonne visibilité des travaux à réaliser ainsi que leurs coûts finals.

Selon l’ancienneté et l’état du logement à rénover, certains ouvrages apparaissant comme simplement usés ou abîmés peuvent nécessiter une réhabilitation complète plus coûteuse qu’une simple restauration.

Exemple : un ancien parquet Point de Hongrie ne présentant visiblement que quelques signes de fatigue et ne nécessitant à priori que le remplacement de quelques lames de parquet et un ponçage/vitrification de l’ensemble pourra s’avérer finalement complètement trop usé et non récupérable. Le prix pour un remplacement complet sera bien plus élevé.

Autre exemple : une simple cloison à déposer pour réorganiser l’espace et les volumes des pièces de l’appartement peut s’avérer délicat dans certains vieux logements parisiens et nécessitera parfois une reprise de la charge pour compenser le poids précédemment supportée par cette cloison devenue semi-porteuse avec le temps.

De même, le prix pour le remplacement d’une fenêtre ira du simple au quintuple, selon sa forme, sa matière (PVC, bois, aluminium), le type de vitrage, avec ou sans tapées de persiennes,…

Les travaux de peinture sont souvent considérés comme un poste accessoire dans un projet global.

Ces derniers sont très souvent importants dans l’ancien selon l’état et la nature des parois, imposant parfois un piochage et un piquage des supports, des travaux préparatoires conséquents, un entoilage général afin d’armer les enduits ainsi que de nombreuses passes d’enduits de lissage pour rectifier la planéité des murs et obtenir un résultat pérenne de qualité.

Du point de vue de l’approche budgétaire, un appartement récent dans un immeuble contemporain offrira une meilleure visibilité quant au montant des travaux.

Rénovation d’un appartement HAUSSMANNIEN de 80 M2 à PARIS 75

 

 

 

 

Rénovation d’une salle de bain à Issy les Moulineaux 92

 

 

 

 

Rénovation d’un studio en plein cœur de Montmartre à Paris 75

 

 

 

 

Rénovation d’un salon et d’une cuisine à Paris 75

 

 

 

 

Rénovation d’un appartement HAUSSMANNIEN de 140 M2 Rue des Martyrs PARIS 75

10 astuces pro pour optimiser une petite salle de bain

10 astuces de pro pour optimiser une petite salle de bains

Vasque en débord, meubles malins, rangements surprenants

tina merkes architecte

  1. Un miroir deux-en-un
    Aujourd’hui de nombreuses marques commercialisent des miroirs avec cadre à débord. Souvent en bois, ils s’inscrivent dans la lignée de la décoration scandinave, épurée et sobre. Ce deux-en-un offre un espace pour ranger ses affaires similaire à une tablette ou une petite étagère. On pourra y déposer cosmétiques, porte-brosse à dents ou objets décoratifs qui apporteront une touche de fantaisie à la salle de bains.

Home-Staging Experts

  1. Un bain petit format
    Pourquoi se priver du plaisir d’un bain sous prétexte que l’on n’a pas la place d’avoir une baignoire ? La baignoire sabot est revisitée et les fabricants proposent des gammes avec des dimensions assez vastes pouvant s’adapter à tous les espaces. Assis ou allongé, on peut ainsi profiter des plaisirs de la détente dans l’eau quelle que soit la taille de sa salle de bains. Vous pouvez aussi opter pour du sur-mesure, qui s’adaptera parfaitement aux dimensions de la pièce.

Transition Interior Design

  1. Une vasque en débord
    Pour un usage quotidien et confortable, il faut prévoir une vasque d’au moins 45 centimètres de profondeur, surtout si on souhaite une plage intégrée pour la robinetterie et poser un savon. Or, cette profondeur peut réduire de manière significative l’espace si la salle de bains est en longueur et étroite. Une astuce consiste à disposer la vasque sur un meuble moins profond : elle sera alors en débord mais ne gênera pas le passage. On peut choisir un meuble fermé ou simplement des tablettes, qui permettront aussi de s’avancer sans que les pieds ne butent dessus.

Hélène de Tassigny

  1. Supprimer les cloisons
    Dans le cas d’une suite parentale avec salle de bains, on peut très bien imaginer qu’elle s’affranchisse des cloisons. La paroi vitrée fait office de séparation entre les deux espaces et la douche gagne de précieux centimètres dans sa largeur pour un usage plus confortable.

OKS architetti

  1. Un rebord au-dessus des toilettes

Les toilettes suspendues ont une structure arrière appelée bâti-support qu’il faut habiller. Dans le cas d’une rénovation totale, ce châssis s’intègre dans le mur. Mais si on ne souhaite pas refaire l’ensemble de sa salle de bains, cette structure sera en saillie par rapport au mur. Le débord ainsi obtenu peut faire office de rangement, telle une tablette, pour poser des ustensiles du quotidien ou apporter une touche déco.

miniBagno – Badkultur auf kleinem Raum

  1. Un meuble malin
    Un meuble aux découpes géométriques avec des pans en biais fluidifie la circulation dans la salle de bains. Sa partie la plus large accueille une vasque et ses portes en biais accueillent des accessoires tandis que les côtés permettent d’accrocher une serviette. L’absence d’angles droits évite de se cogner et se blesser, chose assez fréquente dans une petite salle de bains aux meubles cubiques.

Roca

  1. Des niches murales
    Les astuces permettant d’optimiser l’espace combinent souvent plusieurs solutions. Ici, on a créé une arche, qui abrite en partie haute les spots éclairant la vasque, et le retour sur le mur se transforme en niches. Peu profondes, elles créent néanmoins de multiples espaces de rangement. Les niches sont particulièrement indiquées dans les petites pièces car leur format peut s’adapter à chaque espace. De plus, en supprimant les portes, on limite l’espace perdu.

Silvia R. Mallafré

  1. Une douche à l’italienne
    Le principe d’une douche à l’italienne est un sol de douche au même niveau que celui de la salle de bains, sans marche. Cela facilite l’accès et libère l’espace. Dans le cas d’une salle de bains en longueur, comme ici, avec une douche positionnée dans la profondeur, on peut aussi imaginer ne pas avoir de paroi vitrée. Ainsi, l’espace étroit à l’origine devient fluide et dégagé.

Charlotte Vauvillier

  1. Exploiter les espaces sous pente
    Pour optimiser chaque mètre carré dans un espace sous pente, il est recommandé d’investir la partie basse des murs. Que ce soit des rangements sur mesure ou des modules achetés dans le commerce et qu’on adaptera, ces placards bas augmentent la surface utile de la pièce.

Best Builders ltd

  1. Des rangements malins
    Il ne faut pas hésiter à faire appel à un architecte d’intérieur, qui saura dessiner des rangements adaptés à l’espace, fonctionnels et pratiques. Cette tête de baignoire ne s’ouvre pas sur l’avant, mais coulisse sur le côté et laisse la place nécessaire à un large linéaire de rangement peu profond. Cette solution optimise un espace qui aurait peut-être été perdu une fois fermé. L’astuce est insoupçonnable et permet de créer une salle de bains uniforme et élégante.

 

Solutions pour aménager une cuisine dans un studio

Voici 11 façons d’organiser au mieux une jolie cuisine dans un petit espace

Comme vous allez le voir, les possibilités pour installer une cuisine dans un studio sont infinies.

Studio - Boîte de Pandore

Elodie Bonnet ARCHITECTE

La cuisine invisible
La première grande question à se poser avant d’attaquer la conception de votre cuisine est : ouverte ou fermée ? Car deux écoles s’affrontent en la matière, qui varient en fonction de la sensibilité de chacun… Si vous faites partie des très ordonnés ou des amateurs de l’épure, choisissez sans hésiter la cuisine fermée.Dans ce studio, l’architecte a conçu un meuble « pop-up » qui dévoile une mini-cuisine avec l’essentiel : évier, plaque de cuisson et réfrigérateur. Le plus ? Un très grand espace de rangement, toujours précieux dans les petits appartements. Sans oublier une couleur vitaminée pour apporter du peps à son espace vital.

 

Maison G Moliere

 

Par Olivier Chabaud Architecte

  • Dans un placard
    Votre collection d’escarpins ou Nike n’aura qu’à se trouver un autre espace de rangement ! Si la cuisine est votre priorité et que vous disposez d’un grand placard, pourquoi ne pas le transformer ?
    Vous vérifierez d’abord sa profondeur, qui doit être de 65 centimètres pour y intégrer des éléments de cuisine bas standard (un meuble de cuisine bas mesure 60 centimètres). Autre élément essentiel, les arrivées et évacuations d’eau à proximité : pour plus de sûreté, appelez votre plombier qui pourra vous confirmer la faisabilité technique du projet.Et pour un très joli rendu décoratif, pourquoi ne pas s’inspirer de cette cuisine, en remplaçant les portes de placard standard par de belles portes en chêne massif, qui se replient sur les côtés ?
  • À la place d’un dressing
    Encore mieux qu’un placard, un dressing peut devenir une cuisine à part entière. On pourra même conserver une partie des rayonnages existant pour ranger vaisselle et provisions dans une mise en scène très déco.Ici, l’étagère au niveau du plan de travail a été remplacée par un marbre blanc de Carrare, qui confère à l’ensemble un aspect fort professionnel. En avant pâtisseries et autres préparations maison, tous les éléments sont réunis pour un dîner de choix.
    Sur le plan technique, la porte coulissante évite toute perte de place à l’intérieur et l’éclairage est tout spécialement travaillé pour s’y sentir bien.

 

Windward Ln Remodel

Dwellings Design Group

  • Dans un cube conçu à cet effet
    Si vous avez la chance d’habiter dans un studio de 30 m² ou plus, voilà une solution très créative pour abriter une cuisine séparée : créer des modules dans des cubes qui se font face pour mieux offrir tous les éléments techniques indispensables à la cuisine, une surface suffisante de plan de travail et de nombreux rangements.
    L’avantage ? Casseroles, poêles et vaisselle sont peu visibles depuis son lit ou sa table de travail. Ce qui permet parfois de lâcher du lest sur les tâches ménagères sans culpabiliser.
Contemporain Cuisine
Paris 10

 

Nicolas Matheus Photographe

Ici, on apprécie particulièrement le traitement sophistiqué des cubes, avec un magnifique placage de bois foncé, type wengé. Et le joli contraste avec un rouge franc, très gai dans cet univers dépouillé.
L’architecte a judicieusement accolé deux modules côté entrée, qui renferment une grande penderie pour accueillir tous les vêtements et objets volumineux de la maison.

  • Le meuble cuisine
    Ce meuble très amusant, qui nous vient des États-Unis, a été conçu sur mesure. Rien ne vous empêche de demander le même à votre menuisier, que cela devrait beaucoup divertir.
    Véritable « couteau suisse », ses portes se transforment en placard, et chaque espace est judicieusement occupé au millimètre près !
    À concevoir en ayant défini au préalable les éléments, électroménager, vaisselle, ustensiles que vous souhaitez y installer.
Culshaw Bell, Complete Kitchenette
Par Martina Williams

 

  • Dans l’entrée
    Si vous n’avez pas la possibilité d’isoler votre cuisine, ou si vous aimez tout simplement son contact rassurant, ces prochains exemples sont pour vous.
    En s’installant dans un studio (ou dans n’importe quel appartement de petite taille), nous avons tous tendance à nous plaindre des espaces perdus. Une trop grande entrée ? Pourquoi ne pas y installer sa cuisine ? Dans ce charmant studio de Boulogne-Billancourt, la cuisine y trouve tout naturellement sa place.
    Un très astucieux meuble de rangement, conçu sur mesure, cache le vaisselier et la télévision tandis que la console en chêne se déplie et permet un joli tête à tête, pour un café, un apéritif ou un dîner impromptu.
    Les atouts supplémentaires de cette cuisine ? Le choix du blanc, qui l’aide à se fondre presque dans le décor et du chêne naturel pour une touche d’élégance et de raffinement en plus.
Studio à Boulogne-Billancourt
Réalisation par TOUT SIMPLEMENT DECO

 

  • Dans un recoin
    Un bon critère pour trouver l’emplacement de sa cuisine ? Chercher la place perdue et les recoins. En gardant en tête les mesures minimales d’installation : 60 centimètres pour la profondeur du meuble de cuisine, plus 60 centimètres pour le passage. Donc 120 centimètres suffisent, voir 150 centimètres pour être vraiment confortable.Par chance dans ce studio, cet espace se trouve près de la fenêtre et permet d’y installer une cuisine en L qui a tout d’une grande. Les meubles de cuisine, toujours blancs, et un élégant rideau en lin jaune moutarde apportent les éléments de sophistication nécessaire à sa bonne intégration.
Studio 25m2 Montmartre

Marion Alberge Décoration

Cette mini-cuisine se concentre sur l’essentiel : réfrigérateur, évier, plaque et four. Heureusement, le grand placard sur la gauche est là pour accueillir vaisselle, casseroles et provisions. Le tout est traité de façon très déco, avec le choix d’un beau bleu turquoise qui attire l’œil et un luminaire surdimensionné au plafond. Car qui dit petite cuisine ne dit pas manque d’ambition.

Petite cuisine

Bertina Minel architecture

  • Dans un couloir

Un large couloir peut être un très bon emplacement pour la cuisine. L’idéal est de ne pas mettre de meuble haut pour éviter le côté « étouffant » de l’installation dans un espace sans fenêtre. Et travailler l’éclairage, toujours.

Astuce : Si vous avez un petit budget, n’hésitez pas à vous rendre dans un magasin suédois bien connu d’équipement de la maison. Leurs vendeurs vous aideront à concevoir en détail l’aménagement de votre cuisine, et y intégrer tout l’électroménager. Ils sont très habitués à s’occuper de petites surfaces. Venez juste avec votre plan, ils s’occuperont du reste.

Avant/aprés cuisine à Boulogne
Réalisation par Judith Mathon / Diagnostic Déco 
  • Sur tout un pan de mur

Pour tous ceux que la cuisine inspire, fait rêver, donnez-lui la place d’honneur sur tout un pan de mur. Traitée de façon graphique, et avec de beaux matériaux, elle devient le centre de l’attention et donne la couleur : vous êtes ici en présence d’un(e) bon(nne) vivant(e) !

La magnifique crédence rouge intense de ce studio parisien, alliée aux meubles blancs et noirs, a déjà suscité l’enthousiasme de nombreux lecteurs de Houzz.

Appartement Paris - 32m2 - roi de Sicile
Par Manuel Sequeira Architecte D.P.L.G

 

a+b kasha
Par A+B KASHA Designs

Un autre univers, plus masculin, révèle lui aussi la cuisine comme un atout majeur. Quelques grands classiques du design viennent compléter cet exercice réussi : la table Tulip du finlandais Eero Saarinen et de magnifiques chaises vintage en cuir.

Astuce : Pour mieux optimiser l’espace, faites concevoir votre cuisine par un professionnel qui dessinera tous les éléments sur mesure. Ainsi, plus de rangements, et sur le plan visuel, des meubles qui montent jusqu’au plafond et occupent toute la superficie.

  • Avec un bar
AU BORD DE L'OURC
Par EC Architecture Intérieure

La configuration de votre studio permet d’installer une cuisine avec un bar ? Alors foncez, c’est la solution idéale ! La cuisine a ainsi une séparation virtuelle avec le reste de l’habitat et surtout vous avez là un vrai lieu pour vous asseoir, travailler, discuter, manger sur le pouce, boire un verre…Astuce : Dans un studio, traitez le sol de façon uniforme afin d’agrandir l’espace. Ainsi, le parquet dans la cuisine est toujours esthétique et ne crée pas de rupture visuelle avec la partie séjour.

  • Et même un îlot central !
Cuisine 1
Par Thibaut and Thewood

Inspiré des grandes cuisines, cet îlot permet à la propriétaire de ce studio de ranger aussi bien sa vaisselle que ses livres ou DVD. Un meuble multifonction très inspiré.
En résumé, tout ou presque est possible pour aménager une cuisine dans un studio, en fonction de sa taille, de la forme de la pièce, des contraintes techniques et surtout du mode de vie de ses propriétaires.ET VOUS ?
Vous vivez en studio ? Comment avez-vous aménagé votre cuisine ?

Source : Houzz

Le papier peint intissé révolutionne les murs

Facilité de pose et de dépose, budget limité, motifs par milliers… Le papier peint multiplie les atouts

Si le papier peint vous évoque encore les ramages baroques des salons old school ou les fleurs années 70 épanouissant leurs pétales démesurés jusqu’au plafond des chambres, il va falloir revoir vos références. Le papier peint a beaucoup évolué depuis les années 2000 avec l’arrivée de l’intissé. Pose et dépose, variétés des textures, des motifs et des usages en ont été révolutionnés, au point de le faire revenir sur le devant de la scène déco. Et ce secteur ne cesse d’innover, sous l’impulsion de décorateurs renommés et des nouvelles technologies. Olivier Albert de Scenolia, président de l’A3P (Association pour la promotion du papier peint), a bien voulu décrypter pour nous les nouveaux atouts du papier peint, des révélations propres à nous faire sérieusement revoir notre perception de la décoration murale !

 Qu’est ce que le papier peint intissé ?
Ces nouveaux revêtements muraux sont un complexe de fibres de bois et de polyester compressées avec un liant. Les fibres textiles, longues et résistantes, rendent le papier très solide. Il ne se dilate plus ni ne se déchire comme son ancêtre, constitué uniquement de papier. Cette particularité explique qu’il n’est plus nécessaire de pré-encoller l’intissé sur une table de tapissier et d’attendre 10 minutes que le papier ne se dilate. Le mur est encollé directement et le lé de papier est posé à sec, d’où un gain de temps de pose estimé à 30 %.

Papermint Japan

Des motifs par milliers
Question motifs, l’intissé présente au moins autant de variétés que le papier peint traditionnel, de l’uni aux motifs les plus originaux en passant par les décors classiques. À noter que les nouvelles technologies, permettant aujourd’hui une dépose sélective de l’encre, ont engendré des papiers avec des effets mats et brillants ou, comme ici, avec des ajouts de peinture métallique.

Camille Hermand

Et le vinyle intissé ?
Variété particulière d’intissé, le vinyle présente quant à lui une surface étanche et lavable qui lui autorise même des usages en crédence, comme ici avec le modèle Mosaic de Bien Fait. « Ces papiers peuvent également présenter du relief. Le vinyle est marqué, un peu comme un gaufrage, par un cylindre sur lequel est gravée une empreinte », précise Olivier Albert. L’offre classique de papiers à motifs répétitifs en aplat a donc été enrichie par des dessins en 3D.

KOZIEL

L’imitation de divers matériaux (textile, cuir, bois, briques…), non plus seulement visuellement mais avec un rendu tactile, est devenue particulièrement tendance, tout comme le rendu 3D est également exploré sur les carrelages ou sur le stratifié actuellement. Cette bonne qualité de réalisation en relief a d’ailleurs inspiré un éditeur-créateur renommé, Christophe Koziel, qui a fait des papiers peints en trompe-l’œil sa spécialité. Ce modèle imite un puzzle géant avec une finition textile en relief.

Papermint

Quelles sont les dernières innovations ?
« Le secteur ne cesse d’innover grâce au numérique », insiste notre expert. En effet, il y a peu, tous les papiers peints étaient encore imprimés en
héliogravure ou flexographie, procédés qualitatifs d’impression semblables aux rotatives de la presse et permettant d’immenses séries. Aujourd’hui, la création et l’impression numériques permettent plusieurs avancées.

Rebel Walls

« La grande révolution est l’apport de motifs non répétitifs », insiste Olivier Albert. En effet, grâce au dessin assisté par ordinateur, à la numérisation ou encore à l’impression photo, il est devenu possible de créer des décors panoramiques constitués par une succession de lés, telle cette fresque Bellewood de Rebel Walls, ou encore de grandes mappemondes.

De l’impression numérique découle également la possibilité de faire des lés de plus grande largeur : « L’intissé ne se déchire pas, on peut donc proposer des lés d’un mètre de large par exemple et non plus standard (53 centimètres). Cela permet de faire moins de raccords sur les murs. »

Le papier peint

L’impression numérique permet également de réaliser des séries réduites à moindre coût par rapport l’héliogravure (qui requiert de graver des cylindres de cuivre). Et ce, pour le plus grand bonheur des créateurs, graphistes ou décorateurs, qui peuvent se lancer dans la microédition de papiers peints et proposer des décors originaux. On pense par exemple à la série de Jean-Paul Goude pour l’éditeur The Mark on the Wall (photo ci-dessus).

HC Interiors

Certaines maisons d’édition avant-gardistes, à l’instar de Scenolia, se lancent même dans le sur-mesure. Pour une personnalisation ultime, osez faire imprimer sur papier peint intissé l’une de vos photos, à la taille exacte de votre mur, comme ici cette guitare. « Pour un mur classique de 3 mètres de large sur 2,70 mètres de haut, il est important de fournir un visuel de très bonne qualité », insiste Olivier Albert. « Je vous recommande d’employer un Reflex professionnel affichant 16 millions de pixels, ou du bon matériel photo grand public 20 millions de pixels. »

Little Liberty

La pose est-elle réellement simplifiée ?

On nous a vanté une pose tellement simplifiée que nous n’avons pu résister à l’envie de l’essayer. Nous avons fait l’essai avec du vinyle à motifs briques, plus difficile que de l’uni puisqu’il impose un suivi des motifs. Et la preuve est faite : un néophyte peut aisément tapisser un mur en à peine une heure. La pose de l’intissé ne nécessite que de la colle, un rouleau laine antigoutte, une grande règle et une lame de cutter neuve. Le lé est posé sec sur le mur pré-encollé au rouleau, le marouflage et la découpe sont très aisés et la pose très propre : finies les traces de colle en bas du mur. « Les colles composées d’acrylique et d’eau employées pour l’intissé ne coulent pas. Si par hasard vous avez une trace au sol, nettoyez immédiatement avec un coup d’éponge », conseille Olivier Albert.

Pixcity

Si vous préférez la peinture, posez du papier peint !
Cette affirmation n’est pas si farfelue. En effet, la pose de peinture requiert une préparation du mur parfaite et une protection optimale de la pièce à grand renfort de bâche plastique et de ruban adhésif de peintre. Il faudra ensuite poser une sous-couche, peut-être encore deux autres couches de peinture pour un rendu parfait, sans parler de la difficulté des raccords. « Le papier peint intissé existe en plusieurs grammages de 120 à 180 g/m² », explique Olivier Albert. « S’il est épais, il couvrira tous les défauts du mur et vous gagnerez du temps. En prime, les colles ne dégagent pas de COV : le soir même, vous dormirez dans la chambre retapissée en intissé uni qui aura un rendu semblable à une peinture. »

Front Studio Architects

L’intissé n’est pas cher
Le prix moyen d’un intissé est de 30 €/m² le rouleau de 5 m² (53 cm x 10 m). « Le prix fait souvent la qualité. Pour un papier peint de bonne facture avec une bonne tenue, optez pour du 150 g ou 160 g/m² », recommande Olivier Albert. En GSB, il est de coutume de laisser un ciseau près des lés exposés afin que le client puisse se servir et faire l’essai chez lui. Les échantillons de peinture sont pour leur part souvent payants… De surcroît, la visualisation du rendu d’un papier peint est immédiate, sans temps de séchage. Et si vous avez trop acheté, le magasin remboursera les lés non ouverts, ce qui est impossible avec les pots de peinture entamés.

La dépose du papier peint est-elle toujours aussi pénible ?
Non, justement ! Si la pose du papier peint a été révolutionnée, sa dépose l’a été d’autant plus : « Vous saisissez le papier peint intissé par le bas, vous tirez sèchement et l’ensemble du lé s’arrache du mur. » Certains papiers peints vinyliques sont « strippables » : la couche vinylique s’arrache d’un coup et la sous-couche de papier s’ôte à la vapeur d’eau.

Astuce de pro : Si l’intissé fait de la résistance au mur, passez une éponge d’eau mélangée à un peu de colle à intissé sur vos papiers peints et ils s’ôteront très facilement.

Le papier peint

L’intissé bouleverse la personnalisation des murs
La facilité de pose et de dépose de cette matière et ses motifs à l’infini ont fait de l’intissé un nouvel incontournable de la décoration. « Il n’est plus le concurrent de la peinture, mais son partenaire idéal », affirme Olivier Albert. « On ne tapisse plus une pièce entière, mais un pan de mur seul pour cadrer un espace dans la pièce, lui ajouter de la personnalité. La dernière tendance est au lé unique. On le pose ou on l’enlève en un temps record, ce qui permet aux gens de changer leur décoration rapidement, au gré de leurs envies et à petit budget. »

Beauregard

Certains éditeurs ont bien saisi cette envie de décor express et sont allés encore plus loin dans la facilité de pose en proposant des lés pré-encollés. « Il n’est même plus besoin d’acheter un rouleau. Il suffit de vaporiser l’envers du lé, de le poser au mur et de le maroufler. Et en 5 minutes, vous avez changé votre décor », explique olivier Albert. Ci-dessus, le Mini Lé de Beauregard, une frise aux accents Art déco posée en guise de crédence.

Olivier Stadler Architecte

En conclusion, nous vous encourageons à essayer ce matériau qui n’a pas son pareil pour révolutionner les intérieurs rapidement et à petit prix. L’intissé s’est d’ailleurs déjà fait une belle réputation puisqu’il réalise aujourd’hui 70 % des ventes de papiers peints. Le papier peint numérique, très récent, vous coûtera plus cher, mais vous assurera un degré de personnalisation inédit. Dernière révélation de notre expert : « L’intissé est génial en rénovation sur murs à défauts. N’utilisez plus de toile de verre, car elle est extrêmement difficile à ôter. Prenez de l’intissé à peindre à fort grammage, car même peint, il s’ôtera simplement en l’arrachant. »

 

 

Tendances couleurs 2016-2017 – Contraste bleu/jaune

 

imparfait-teintes2

Le contraste entre le bleu et le jaune peut faire ressentir ressentir comme des imperfections.

Détaché des stéréotypes et de la standardisation, on se concentre sur la Nature, le bien vivre et l’authenticité.

La palette est une évolution de l‘esprit des thèmes Bien Vivre et Kaléidoscope : la majorité des teintes s’inspire de pigments naturels et compose une gamme de tons saturés, fumés et moyens.

imparfait-couleurs

Tendance déco : la verrière d’intérieur

Une verrière d’intérieur est une cloison entièrement vitrée. Vous voulez isoler une pièce mais tout en conservant l’apport de lumière naturelle ? C’est la solution, parfaitement tendance en plus !

La verrière d’intérieur en 2 avantages majeurs

Premièrement, la luminosité : avoir la possibilité de pouvoir cloisonner une pièce tout en laissant entrer la lumière, c’est unique ! Vous pouvez isoler une pièce, aménager un nouvel espace, mais tout en gardant une sensation d’ouverture. Votre intérieur semblera toujours spacieux car… lumineux !

Deuxièmement, la touche déco : que vous la choisissiez type « atelier d’artiste » avec structure en acier brut, ou plus haut de gamme, votre verrière donnera le ton ! Elle va changer toute l’ambiance de votre intérieur et lui apporter un cachet particulier. D’ailleurs vous pouvez la personnaliser : vitres transparentes ou opaques, couleurs et finitions… le choix est vaste ! Vous pouvez inclure une porte ou une fenêtre dans la verrière en fonction de l’usage de la pièce.

1615378b6d21fb3c1d4a4b34ff4332e5 091127cc868397a1d02249ccbefe6c95 476d41c9951e229028e21ec9c4f4bec4 6429f4d0e02fad8e6ef83028c59242a7 bda1e55734e75a3546c0e6804a154dd0 101d0b4dab71844c4f07646683549b3e

Les installations possibles

Vous avez une grande pièce à vivre ? Vous pouvez la scinder en plusieurs espaces. Par exemple :

  • Créer un bureau entièrement cloisonné par une verrière. Cela peut être aussi une bibliothèque ou une pièce au calme, au milieu du salon ou de la salle à manger.
  • Installer une verrière sur un côté de la cuisine pour conserver une cuisine semi-ouverte. Le juste milieu !

Vous pouvez aussi installer une verrière dans votre chambre, salle de bains ou autre, pour dissocier deux espaces de vie.

Tendance déco 2016 : le carreau de ciment

En 2016, le carreau ciment fait partie des tendances déco !!! Après avoir été très à la mode à la fin du 19e, il est devenu ringard. Après des années pendant lesquelles il avait pratiquement disparu, le carreau ciment est de retour avec des couleurs et des motifs contemporains.

Le carreau ciment : Qu’est ce que c’est ?

Le carreau ciment est un revêtement fait à base de ciment coloré. Contrairement à un carrelage, le dessin n’est pas imprimé dessus. Chaque partie colorée est coulée séparément dans un moule cloisonné. Les motifs de celui-ci sont généralement géométriques.

Les différents styles

Il existe de nombreux motifs, avec des couleurs variées ou en noir et blanc. Selon les motifs, le carreau ciment aura des styles différents. Voici ci-contre, des exemples de carreaux avec des dessins à tendance vintage ou bien de style contemporain.

(Source : www.leroymerlin.fr)

(Source : www.leroymerlin.fr)

Avec plusieurs carreaux identiques ou avec des motifs différents, il est possible de créer des décorations originales.

 

(Source : www.leroymerlin.fr)

Le carreau ciment peut aussi bien s’intégrer dans un intérieur ancien que dans un intérieur contemporain, design. Il s’utilise en crédence, en revêtement mural ou au sol. Il peut être utilisé sur toute une surface ou à un endroit restreint.

(Source : www.leroymerlin.fr)

(Source : www.leroymerlin.fr)

Les imitations carreaux de ciment

Vous ne savez pas poser du carrelage ou vous n’avez pas envie de tout casser chez vous !?!

Pas de problème !!! Il existe des imitations de carreaux de ciment en papier peint, en sol PVC ou encore en stickers.

Sol PVC gris shalimar, ARTENS (Source : www.leroymerlin.fr)